Dimanche 23 août • 18 h

Contes Musicaux

À la période classique, les voix n’ont
plus le privilège du récit et du contenu.
Les instruments à claviers (clavecin,
clavicorde, orgue) prétendent à une
place nouvelle et singulière. Devenant
solistes, ils se sentent en capacité
de dépeindre la flore et la faune. La
narration des sentiments et attitudes
humaines ou les activités du monde se
dissimulent sous le masque de l’animal.
Même s’ils ne disposent pas encore
des riches timbres des orchestres
du XIXe, les compositeurs n’hésitent
pas à se comporter en conteurs de
fabliaux. La potentialité descriptive
des mélodies suggère à l’auditeur
un monde imaginaire, où se mêlent
imperceptiblement les affects et la
raison. Chaque instrument remplit un
rôle à sa mesure, dans le cadre qui lui
est dévolu. Ainsi l’orgue est en charge
des sujets bibliques quand le clavecin
de cour relate le quotidien du monde
qui l’entoure.

Le duo formé par Béatrice Piertot et
Yannick Merlin, habitués des pages à
quatre mains, se répartit aujourd’hui
ces deux rôles.

 

Béatrice Piertot – Clavecin
Yannick Merlin – Orgue

23 08

Johann Kuhnau (1660 - 1722)  

Saül, mélancolique, diverti par la Musique
(Sonate biblique N°2)

 
   
François Couperin (1668 - 1733)  

Le 14e Ordre
- Le rossignol en amour et son double
- La linote effarouchée
- Les fauvettes plaintives
- Le rossignol vainqueur

 
   
Jean-Philippe Rameau (1683 - 1764)  

Le rappel des oiseaux

 
   
Michel Corrette (1707 - 1795)  

Le Saint-Louis

 
   
Joseph Bodin de Boismortier (1689 - 1755)  

La puce

 
   
Johann Kuhnau (1660 - 1722)  

Combat de David et Goliath
(Sonate biblique N°1)

 
   
Louis-Claude Daquin (1694 - 1772)  

Les plaisirs de la chasse
- L’appel des chasseurs
- La marche
- L’appel des chiens
- La prise du cerf
- La curée
- La réjouissance des chasseurs
- Suite de la réjouissance