CHANTIER DES PATRIMOINES A L'ABBAYE ROYALE de SAINT-RIQUIER : "LES POMMES D'ACCORDS"

Par CA2E le mardi 31 mai 2016

Mardi 24 mai à l'Abbaye de Saint-Riquier se sont réunis l'ensemble des acteurs du Chantier des patrimoines, "Les Pommes d'accords" : il s'agissait pour chacun de  présenter sa contribution à un beau projet dont le bilan est très positif. Ce projet a permis à 4 établissements scolaires de mutualiser leurs ressources humaines (apprenants,enseignants, DDFPT, chefs d'établissement) et leurs domaines de compétences pour mettre en valeur le verger de l'Abbaye de Saint Riquier, de créer et commercialiser des produits à base de pommes.

Des élèves et leurs enseignants du lycée agricole de la baie de Somme d'Abbeville, du lycée du Marquenterre de Rue, du lycée professionnel d'Abbeville et des élèves de la SEGPA du collège Millevoye d'abbeville se sont retrouvés à l'Abbaye pour une restitution orale de leurs actions respectives : chacun a pu ainsi exposer comment il a ajouté sa "pierre à l'édifice ". Ce bilan de fin d'année était animé par Madame Anne Brasseur, inspectrice de l'Education nationale Economie-Gestion Filières Hôtellerie-Restauration-Alimentation, coordinatrice de ce chantier des patrimoines en partenariat avec Madame Anne Potié , directrice de l'Abbaye et Madame Laura Puech, responsable des publics et de la médiation culturelle de l'abbaye.

Article les pommes d accrods

Des variétés anciennes de pommes et de poires ont été replantées par les élèves du lycée agricole de la Baie de Somme dans le but de constituer des vergers conservatoires. Ceci sous la direction de Gilles Détrèe, professeur au lycée. Tuteurage et entretien des fruitiers, réflexion sur les pollinisateurs et sur la lutte biologique, toutes ces actions s'inscrivent dans une démarche globale de dévelopement durable et de préservation de la biodiversité. Ces actions s'appuient sur un cahier des charges écologiques.

Tous les collégiens et lycéens inscrits dans ce projet ont visité l'abbaye et ses vergers, ils ont pu découvrir la  ruche pédagogique et l' hôtel à insectes.

Des pâtes de fruits, des gelées de pommes réalisées par les élèves de CAP cuisine du lycée du Marquenterre seront commercialisées par l'Abbaye de Saint Riquier. Les lycéens ont découvert différentes variétés de pommes lors d'une visite des vergers,ils ont réalisé des tests sur la cuisson des pommes, entrepris des essais de recettes pour dans un premier temps réalisé 120 pots de gelées avec 300 kilos de pommes, ceci dans le respect d'une fabrication artisanale. En mars ils ont eu l'appui et les conseils d'un pâtissier-chocolatier-traiteur,conseiller de l'enseignement technologique qui est venu dans leur lycée, ainsi que la contribution d'une entreprise locale: la conserverie Saint Christophe, installée à Argoules.

                               

Les élèves de la SEGPA du collège Millevoye (section Habitat) ont travaillé sur un présentoir pour les pots de gelées, ils ont aussi mené des recherches sur l'abbaye comme centre de pouvoir et d'histoire. Les élèves de la section Hygiène-Alimentation-Services, en partenariat avec la  section cuisine du lycée de Rue, ont élaboré des recettes à base de pommes dans le cadre de la "semaine du goût" avec une réflexion sur les circuits courts; exposition et dégustation autour de la pomme ainsi que l'écriture d'un carnet de recettes ont complété leur collaboration à ce chantier des patrimoines.Les élèves de 4ème et 3ème de la section ont visité la conserverie Saint-Christophe.

Les lycéens de première année de Bac pro, technicien-agenceur-menuisier, du LP d'Abbeville ont conçu et réalisé le présentoir :  après la conception d'un prototype, élaboré avec l'aide d'un professeur de mathématiques et leur professeur d'atelier, ils sont passés à la fabrication. Le prototype a permis pour les élèves de s'initier à la programmation d'une machine à commande numérique, et ils se sont prêtés à des démonstrations dans le cadre d'une porte ouverte du lycée pour les "30 ans du Bac pro".

Des lycéens en Bac pro commerce de ce même lycée ont travaillé sur la conception des étiquettes des pots de gelées : initiation à l'utilisation d' un logiciel avec un professeur d'art plastique pour l'élaboration des étiquettes en respectant le cahier des charges donné par l'Abbaye. Ils ont travaillé sur l'insertion sur l'étiquette d'un QR code .Ils ont tenu des stands au lycée pour présenter les produits et réaliser un sondage pour déterminer "un prix psychologique" en vue de la commercialisation du produit.

A ce jour, ce sont 300 pots de gelées de pommes qui ont été fabriqués avec une commercialisation par l'Abbaye lors de l'ouverture du Festival de musique le 5 juillet.

Plus qu'une collaboration réussie entre des établissements scolaires, ce projet a permis l'ouverture d'un patrimoine culturel et historique aux jeunes par les visites guidées de l'abbaye,de ses vergers et la découverte d'expositions ainsi que la participation à des ateliers. Il leur a aussi permis de se connaître, d'échanger, de mettre en valeur des compétences et de "faire leur" le patrimoine de leur région.

 

Eliane SIMMONDS

Pour voir l'article sur le site de l'Académie, cliquez ici