Nithard

Biographie

De 790 à 800, Charlemagne et Angilbert, son gendre, reconstruisent l’Abbaye de Saint-Riquier et en font un haut lieu de culture particulièrement actif dans le contexte de ce qui, plus tard, sera appelé la renaissance carolingienne.
Fils d’Angilbert et de Berthe, et donc petit-fils de Charlemagne, Nithard fut également Comte-Abbé
de Saint-Riquier.

Connu comme historien des guerres civiles franques, Nithard est aussi le premier écrivain de langue française. En effet, Nithard, à travers les Serments de Strasbourg (842), a écrit le premier texte connu comportant quatre phrases en pré-français, mais également en tudesque (vieil allemand) et en latin. Son ouvrage "L'Histoire des fils de Louis le Pieux" * raconte la guerre civile (841-842) entre les petits-fils de Charlemagne, guerre à laquelle il participe aux côtés de ses cousins germains, Louis le Germanique et Charles le Chauve. En 843, le Traité de Verdun scellera définitivement l'éclatement de l'empire carolingien. Nithard est considéré également comme le précurseur de ce qui deviendra, pour l'Europe, la "diversité linguistique et culturelle" *.

Serment 1   

Bibliographie:

* - Nithard. Histoire des fils de Louis le Pieux - Les Belles Lettres, édition bilingue latin - français.
* - Bernard Cerquiglini, Naissance du français. Que sais-je? Editions

 

Nithard en sa maison

Une maison de l’écrivain Nithard est en cours de création (Fédération nationale des Maisons d’écrivain).

Ossement nithard

En effet, en tant que Comte-Abbé de Saint-Riquier, Nithard est chez lui dans cette Abbaye royale aujourd’hui millénaire.
Reconstruite par son père et son grand-père, c’est dans cette abbaye qu’il concevra et rédigera, fin 841 ou début 842, Les Serments de Strasbourg (842) et donc les premières phrases écrites en pré-français que comporte ce texte.
Enfin, c’est dans cette abbaye qu’il demandera à être inhumé, sous le parvis de l’abbatiale.
La maison de l’écrivain Nithard sera une reconstitution numérique de l’environnement et des occupations d’un aristocrate franc du milieu du IXème siècle.

Scan