3 questions à Ilias Poulos

Présentez-vous en quelques mots ? Qui êtes-vous ?

Je suis né à Tachkent, la capitale de l’Ouzbékistan. Mais je suis Grec. Aujourd’hui, je vis entre Athènes et Paris.
Ma formation de base a concerné la musique classique. Puis, les arts plastiques. Mais je me suis également essayé aux arts martiaux ou encore à la médecine chinoise.
Aujourd’hui, je suis artiste. Mon père était un photographe amateur et chantait également dans une chorale. Mais, devenir artiste n’est pas quelque chose qui se décide à l’avance. On ne décide pas de devenir artiste, c’est un besoin.

Que faites-vous ? Quelle est votre spécialité ?

Je me définirais comme un artiste polyvalent. Mes domaines de prédilection sont autant la peinture, la photo que les installations sonores, avec constamment le même fil rouge : la mémoire, qu’elle soit personnelle ou collective.
Mes œuvres sont exposées autant dans des musées que dans des expositions privées.

 

Ilias poulos artiste plasticien grec studio 09 04 15 4

Quelle est votre contribution à l’exposition Anima/Animal ?

Une installation photographique, nommée Arche virtuel. Je suis artiste en résidence. Les photos étaient déjà prises lorsque je suis arrivé mais ici, je les imprime, je finalise mon travail.
Arche virtuel proposera plusieurs centaines de photos au format 18 sur 18 cm, en noir et blanc.